Antoinette Fouque – Site Hommage

Antoinette Fouque – Site Hommage

Antoinette Fouque un chemin de l'enseignement à la psychanalyse

Antoinette Fouque oeuvre avec plusieurs maisons d'édition en parallèle à son statut d’enseignante. A la fin des années 60, la future militante lie connaissance avec le fondateur du lacanisme. Au début des années 1970, Antoinette Fouque prend part à une UV illégale sur la sexualité de la femme aux côtés de Luce Irigaray, psychanaliste féministe.

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

C'est à Marseille qu'Antoinette Fouque est née en 1936 En 1964, elle donne naissance à sa fille, elle est à ce moment confrontée aux problèmes qu’une femme rencontre lorsqu’elle assume ses statuts de femme et de mère tout en exerçant une profession. Son père était un syndicaliste. De son enfance passée dans un quartier populaire, Antoinette Fouque va garder toute sa vie un fort ancrage politique à gauche.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie

Antoinette Fouque crée l'AFD, Alliance des Femmes pour la Démocratie durant le bicentenaire de la révolution française. L'égalité est au coeur du mouvement. Au sein de la commission des droits de la femme à Strasbourg, elle occupe la fonction de vice-présidente. Antoinette Fouque entre en campagne avec le MRG pour le scrutin européen de 1994, elle siège à Strasbourg entre 1994 et 1999.

Une militante de tous les combats

Ayant reçu les plus hautes distinctions françaises, cette grande dame décède le 20 février 2014. Antoinette Fouque s'engage aux côtés de femmes en danger telles que la Bangladaise Taslima Nasreen et la Kurde Leyla Zana. Selon Antoinette Fouque, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme. C'est la phrase écrite sur une banderole qu'elle brandit lors d'une manifestation parisienne du MLF.